Institutions

Comment la ministre Amélie Oudéa-Castéra veut faire le ménage dans les grandes fédérations françaises

Amélie Oudéa-Castera

Limitée par ses pouvoirs, la ministre Amélie Oudéa-Castéra veut néanmoins faire le ménage dans les grandes fédérations françaises, alors que les scandales et polémiques s’accumulent dans les deux principales fédérations de sport collectif.

Alors, la ministre met la pression à tous les niveaux dans les instances : audits, SMS, coups de fil, tweets, conférence de presse… Depuis l’été, Amélie Oudéa-Castéra a déjà réussi à écarter deux grosses pointures du rugby français, deux personnalités condamnées ou sous le coup d’enquête, des figures que tout le monde pensait intouchables : Claude Atcher, patron du comité d’organisation de la Coupe du monde en France, et Bernard Laporte, président de la FFR.

La ministre des Sports voudrait – aussi – que la FFF se réorganise et prenne enfin au sérieux les questions de violences sexistes et sexuelles.

D’autres fédérations, l’équitation ou les sports de glace, seraient aussi dans la ligne de mire d’Amélie Oudéa-Castera.

« C’est un moment-clé en termes de gouvernance, de féminisme et de modernisation », glisse une amie de la ministre. Celle-ci se montre donc très politique et déterminée, mais dont la réputation n’est pas excellente depuis son arrivée : la ministre des Sports a déjà essoré un grand nombre de collaborateurs.

À lire sur france info

The form you have selected does not exist.

Olivier
Je suis le créateur du Café du Sport Business. J'évolue dans cet univers depuis 2010, avec des expériences en agence, média, club, start-ups, etc. Le Café du Sport Business rassemble, depuis le printemps 2021, plusieurs milliers d'abonnés. Ils reçoivent, chaque matin, une revue de presse exhaustive de l'actualité du sport business en France.

Vous pourriez aussi aimer

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'article dans:Institutions