Institutions

D1 féminine: la révolution de la Ligue professionnelle est en marche

Une joueuse du PSG tacle entre deux joueuses de l'OL

Le football féminin français va-t-il enfin faire sa révolution qui lui permettrait de prendre un nouvel élan ?

La création d’une Ligue professionnelle est dans les cartons et pourrait rapidement faire changer les choses. Jean-Michel Aulas a, d’ores et déjà fait acte de candidature pour prendre sa présidence.

Deux grandes conséquences concernant la création de cette ligue. La première sera une généralisation totale du contrat fédéral pour les joueuses. L’autre conséquence importante sera la création de la « Licence club ». Pour l’obtenir, un club devra remplir un certain nombre de critères sur la qualité de ses infrastructures, son centre de formation, son stade, ou encore sa pelouse.

Avec un double objectif : avoir assez de places pour disposer d’une affluence cohérente et intéressante (quelques milliers de spectateurs), mais aussi une structure de stade qui permettrait de mettre en place un dispositif de retransmission télévisée « sexy » pour le téléspectateur.

L’avance prise par les autres championnats, notamment en Angleterre, en Allemagne et en Espagne, oblige les instances du football (féminin) français à accélérer.

À lire sur rmc sport

Olivier
Je suis le créateur du Café du Sport Business. J'évolue dans cet univers depuis 2010, avec des expériences en agence, média, club, start-ups, etc. Le Café du Sport Business rassemble, depuis le printemps 2021, plusieurs milliers d'abonnés. Ils reçoivent, chaque matin, une revue de presse exhaustive de l'actualité du sport business en France.

Vous pourriez aussi aimer

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'article dans:Institutions